Exposition « Favarica en 3D »,
invasion d’anaglyphes au Centre Culturel André Malraux
à Rouen

Exposition de peintures en 3D du 10 octobre au 10 novembre 2022

Présentation d’une série de réalisations à l’encre sur papier sur le principe des anaglyphes à Rouen, au centre André Malraux.
Annonce de l’exposition du lundi 10 octobre au jeudi 10 novembre 2022

Dans le cadre de l’évènement Automne Curieux dédié aux arts visuels, de son exposition et de sa résidence artistique au centre André Malraux, Samuel Favarica présente ses réalisations et propose des ateliers autour de la création d’anaglyphes, ces images en 3D conçues pour être vues par le biais de lunettes aux filtres rouge et cyan. Ces sessions sont gratuites sur inscription.

Vernissage le vendredi 14 octobre à partir de 18 h

Vidéo des œuvres en situation et des ateliers au centre Malraux :

Anaglyphe – du grec ancien « Ciselure en relief »

Un principe fondé sur la notion de stéréoscopie

L’anaglyphe, comme la stéréoscopie, du grec stéréo (spatial) et scope (vision), se base sur le fait que l’interprétation du relief se forme dans le cerveau lorsqu’il reconstitue une seule image à partir de la perception des deux images planes et différentes provenant de chaque œil.

Cependant à la différence de la stéréoscopie (où deux images différentes – car légèrement décalées – sont présentées à chaque œil souvent par le biais de jumelles de vue afin de transmettre chaque image à l’œil correspondant et ainsi produire l’effet stéréoscopique), l’anaglyphe sépare sur une seule et même image les vues gauche et droite uniquement par l’utilisation de couleurs complémentaires (généralement le rouge et le cyan, combinaison de bleu et de vert).

Il est alors nécessaire de se munir de lunettes aux filtres rouge et cyan pour révéler et pouvoir apprécier le relief.

L’image est ainsi composée de couleurs rouge et cyan, pareilles aux filtres des lunettes, afin que celles‑ci disparaissent totalement devant leurs couleurs respectives, le filtre rouge devant l’œil gauche et le filtre cyan devant l’œil droit. Le dessin en rouge étant exactement de la même nuance que la couleur rouge des lunettes, l’œil gauche ne verra plus que le dessin qui est en cyan car seul celui‑ci est produit au regard, et inversement.

C’est en jouant sur la répétition d’un même motif en rouge et en cyan, avec un léger décalage horizontal entre les deux, que l’illusion de relief et de profondeur apparaît.

Ce procédé simule sur une image plane le décalage propre à la vision de chaque œil en fonction de la distance de l’objet regardé. Car c’est le simple décalage horizontal de nos yeux qui nous permet de percevoir le relief et d’estimer les distances, ce que l’on appelle la vision binoculaire.

Lunettes 3D rouge et cyan pour anaglyphe
« Guerniquée » – 130 × 260 cm (Diptyque composé de deux formats de 130 × 130 cm)
Encre de Chine et encre à l’alcool sur papier marouflé sur toile de lin
« La Créature du marais » – 114 × 162 cm
Encre de Chine et encre à l’alcool sur papier marouflé sur toile de lin

« Elephant Man » – 100 × 120 cm
Encre de Chine et encre à l’alcool sur papier marouflé sur toile de lin

« Le Cyclope » – 80 × 60 cm
Encre de Chine et encre à l’alcool sur papier marouflé sur boîte en bois peint

Pour acquérir les œuvres présentées ici sur le site Internet de la galerie Outsiders : Samuel Favarica

Centre Culturel André Malraux

110, rue François Couperin 76000 Rouen

Tél. +33 (0)2 35 08 88 99

Page Facebook du Centre Culturel
Sur le site Internet de la ville de Rouen
Art en 3D au centre André Malraux

 Centre André Malraux
 rue François Couperin 76000 Rouen

« Favarica en 3D » une exposition d’anaglyphes : Des œuvres en 3D rouge et cyan